Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 2.djvu/175

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Sa belle file li an baile un pointis,
12635Hante d’aiol e penuns de samis.
Le duc le prant, de bien feir talentis,
E pués s’eleise aval lo pré floris ;
Desoz le breit le bon destrier de pris.
Soldan monta sor un mulet petis,
12640Un baston tient entaillei e poulis,
Feit rue feir e debeiser le cris.
Un espion, que de Diex soit maudis !
(Blacus oit non, frere Hestormaris,
De maint lengajes estoit celui apris)
12645Cil a le roi Soldan a raisons mis.
« Dan roi », feit il, « maintes fois m’ais reqis
« De le façon Rolant, qant m’ais tramis
« En Alamaigne et an Françe, a Paris ;
« Vens or veoir Rolant le segnoris.
12650— Voir », feit le roi, « mout an sui talentis ;
« Monstre le moi, se tu sois beneïs.
— Sire », dist il, « par les eul de mon vis,
« Jet direi voir, mais j’en serai haïs,
« Car mout me samble q’il soit feit ton amis,
12655« Chant por ta fille s’est de joste entramis.
245 a« Coneüz l’ai a le front desgarnys ;
« Je le vi ja al tors de Saint Dounys
« Par une orfre cunbatre au brant forbis ;
« Voiant mes oil, la bataille chunqys.
12660« Garde de menbres comant en est fornys. »
Soldans respont : « Adonc m’ais escharnis,
« Chant ja m’ais dit, et autres plus de dis,
« Que Rolant passe de sciance Davis :

    — 12634 mi pointis — 12635 H. daiol — 12636 de b. ferir t. — 12643 B. e non oit frer h. — 12645 soldaz — 12652 Au-dessus de l’u de eul, il y a le crochet abréviatif équivalent à er — 12653 Jer — 12655 sestoit de i. — 12656 aille f. des hgayrhnhyhs — 12657 huit hia aile sors de s. d. — 12659 hoil — 12660 Garde menbres c. hen este f. — 12661 eschaunis — 12663 paisse dess chianche daiuis.