Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 1.djvu/447

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

5068. Cette invocation du témoignage de Daires (Darès le Phrygien), à propos des armoiries d’un ancêtre de Malzeris qui se serait suicidé, est étrange et ne paraît correspondre à aucune réalité.

5124. Au lieu de donts umes, lire dont sumes.

5133. Au lieu de afeit, lire a feit. Le sens doit être : « Serrant si fort sa lance que peu s’en faut qu’il n’en fasse deux », c’est-à-dire qu’il ne la brise.

5195-6. Nous trouvons ici la première allusion explicite faite par notre auteur à un épisode célèbre du Fuerre de Gadres, chanson de geste du cycle d’Alexandre qui a joui de beaucoup de succès (cf. 5425, 8366, 8536, 10076, 14925). Voir P. Meyer, Alexandre le Grand, II, 154 et s., 237 et s. Je rappelle qu’Eumenidus ou Emenidus (l’Eumenes de l’histoire) est le gonfalonier d’Alexandre, que le « duc » anonyme est le seigneur de Gadres (il est nommé aux vers 1382 et 11839), et Gadifer le plus vaillant chevalier de Gadres.

5203. Il faut noter ici la première mention de ce chevalier Bernard qui entraînera plus tard Roland à l’expédition de Noble, et qui est, par conséquent, comme le pivot de l’Entrée d’Espagne. Le poète nous le présentera plus longuement quand le moment sera venu (vv. 7168 et s.).

5281. Garder la leçon du manuscrit ; atendront est le futur de « atteindre », et a pour régime paiens.

5294. Vers inintelligible ; cherisse appelle une correction que je ne devine pas.

5331. Le cri de Saint Moris est naturel dans la bouche d’un Bourguignon, si l’on se rappelle que le célèbre martyr repose à l’abbaye d’Agaune, aujourd’hui Saint-Maurice, dans le Valais. D’ailleurs, dans Aspremont, c’est saint Maurice qui est représenté sur la bannière de Girard de Fraite (ms. Bibl. nat. franç. 1598, fol. 19d), et dans Girard de Vienne, Olivier, champion de son oncle Girard, crie « Viane, aïe, saint Moris ! »

5339. Au lieu de depis, lire de pis ; cf. le Glossaire sous de.

5355. D’après ce qui a été dit ci-dessus, v. 1429, ce vers doit être

modifié ainsi :

A vois escrie : « Monjoie Carlemaigne ! »