Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 1.djvu/439

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

1039. Sur les « bones Arcu » ou bornes d’Hercule, retrouvées en Asie par Alexandre, voir P. Meyer, Alexandre le Grand, II, 171 ; cf. Roman de Troie, 809. Il n’est pas sûr que l’auteur de notre chanson ait reconnu Hercule (qu’il appelle ailleurs Herculés ou Erculé) dans la locution bones Arcu, qu’il a dû prendre telle quelle dans une source écrite.

1041. La leçon du ms., l’adiré, doit vraisemblablement être corrigée en l’aduré.

1241. Les deux fils de Naime que le poète a en vue doivent être Ivon et Ivoire ; voir mes Nouv. recherches sur l’Entrée de Spagne p. 38.

1310. Au lieu de mostras, lire mostra.

1340. Au lieu de nun, lire n’un « n’ont ».

1381. La « citez Betis » est Gadres ou Gaza, en Palestine, célèbre surtout par un épisode du Roman d’Alixandre le Grand ; voir plus loin la note sur le v. 5195.

1406. La leçon du ms., feraie, doit être conservée et lue fera jé.

1411. Au lieu de abrievé, il faut maintenir la leçon du manuscrit, abravé ; cf. le Glossaire.

1429. La comparaison de passages analogues (vv. 1601, 5355, 8631, 8671, 8855 et surtout 8885) montre qu’il vaut mieux lire a vois que avois et comprendre « à haute voix ». Le vers doit donc être modifié ainsi :

A vois escrie : « Monjoi l’emperaor ! »

1430. Au lieu de sai je, lire so je et supprimer la variante.

1440. Pour comprendre la pensée de l’auteur, il faut se rappeler que le héron ne branche pas.

1449. Lire Pré, avec une majuscule ; cf. vv. 14800 et 15631.

1512. Johan désigne saint Jean-Baptiste, et la phrase revient à dire « quel est ton nom de baptême ? »

1515. Bien qu’il soit étrange de voir qualifier le royaume de Marsile d’ « Asian », on ne peut guère tirer autre chose de la leçon tisian que porte le manuscrit.