Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 1.djvu/332

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
CCXV[1]

.  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .
Arbalestrés et archier feloneus
Fors por troi portes istrent e por trois leus ;
Jurent cescuns a toz lor quatres Deus
5155Avant q’il fuient, morir se leiront mieus.
Quant Malgeris, le sages e le preus,
Les voit venir, s’an fu liez et joieus ;
Un cor sona qe n’estoit pais de beus ;
Atropeler fist li joune e les vieus.
516099 aFist pointe fause le felon Canineus,
E pués aprés gerpi l’estorm mortieus.

CCXVI[2]

Por grant meistrise et por grant felonie
A l’amirant la bataile garpie ;
Ja nos François no s’en perciurent mie.
5165Fuant s’en voit la pute gent ahie ;
Sor une coste rois Malgeris les guie.
Frans les encaucent, qe derier lor escrie ;
Mais sor la coste fu l’ensagne guenchie
Dou baselix noir plus qe pois boilie.
5170Ja lor donasent nos François l’anvaïe,
Quant les archiers, qe Damediex maudie,
Ont de trois parz nostre gient asailie ;
D’arbalestriers i avoit une partie :
Traient et bersent par si grant aastie

  1. — 5152 Le scribe ne s’est pas aperçu qu’il passait d’une tirade à une autre en omettant plusieurs vers ; une main postérieure a écrit en marge : Hic deficit ; B, sous l’influence du vers précédent, a corrigé maladroitement feloneus en felonerist — 5153 portois l. ; B corrige leus en leust — 5159 iounes — 5161 A E p. g. lestorme m.
  2. — 5163 bataie — 5164 perquirent — 5165 achie — 5168 lesanghe — 5169 boilee — 5171 A mãdie ; B damenediex maldie — 5174 Trarent bersent, astie.