Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 1.djvu/201

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Par metre Carles e ceschuns a tornee.
Hestous de Lengres a sa rene sachee,
1485Vers Feragu s’an vient sans demoree ;
Quant lui fu prés, si dissis en la pree,
29 bEn jenoilons se mist por aïree,
Par ponte agüe lui presente s’espee :
« Prent, filz de roi, franche cose honoree ;
1490« Ne veul par moi perdes ta destinee.
« Se ne quidas, quant fi l’encomencee,
Avoir feruz coup de greignor ponee,
« Je mar t’avroie ta targe atastonee.
« La bone gient qe ais enpresonee,
1495« D’estre con aus m’a la paine adoçee.
« Or prent mon brant par la range doree. »
Feragu l’a receüe e baillee ;
Tot en oiant en a sa loi juree :
« Prodon pués estre e de loial pensee,
1500« Quant veus entrer con compaigne seree
« Ch’atendent mort e corde au col noee.
« Par cele loi qe ma cars a salvee,
« Par le corteis retor ert ta mort pardonee. »

LXX[1]

Feragu tient le brant en destre man ;
1505A soi apelle dos des filz Baraban :
« Je vos comant garder cist Cristian,
30 a« Prenez ses armes, mais qe sol son clavan ;
« En un plus las li cangié son bauçan. »

    — 1483 Le dernier mot est évidemment dû à une étourderie de scribe qui a confondu la fin de ce vers avec celle du précédent ; mais comment corriger tornee ? — 1484 sache — 1485 demore — 1486 en la pre — 1487 Emenoiloz — 1488 agne — 1489 honore — 1491 lencomece — 1492 greignõz — 1493 mar ta moie — 1494 enpresone — 1495 malauaine — 1496 mont, mage dore — 1497 baille — 1498 Tot enuãt — 1500 sere — 1502 salue — 1503 pardone

  1. — 1505 barabam — 1506 Le uos — 1508 bançan.