Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 1.djvu/169

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

12 aS’ensi sejorne, comencié ont li lor.
Alor fist Carles desploier l’orieflor ;
Car et caretes et roncins torseor
Que cars et vins portent et le pains cuet en for
635Avant envoie le maigne empereor.
Baxins de Lengres, cil en fu conductor,
Qe proz et saje estoit e amoit honor.
Du roi crïent par l’ost li bannior
C’a l’endemains, en nom le Creator,
640Cevauceront li grant et li menor.

XXX[1]

Avant qe Carles partist deu primer liu,
Por le consoil de ses barons plus fiu,
Fist demander Anseïs de Pontiu :
Neveu stoit Gaenes, si com je vos escriu ;
645A lui leissa France e l’en fist bailliu.
Pués lui voust fere la mainere Pompiu,
Qe rois voust estre por son enging sotiu.
Vos oïrez com le roi de Mongiu
Torna en Françe coroços et pensiu
650Por feir venjance dou treitre malesiu
Qe lui voloit tolir son reigne plus antiu
E la roïne belle cum flors de çiu ;
Ja erent fetes la noce et le coriu,
Mais a grant duel en fu treit le reliu.

XXXI[2]

655L’empereor ne s’aseüre mie,
Feit un breus scrire qu’il tremist en Ongrie

    — 633 B Cair — 636 Baxius deleugres — 637 estoit — 640 Ceuaucent

  1. — 642 plus tiu — 643 demader — 645 e leufist bailleu — 648 monguy — 650 treit
  2. — 655 ne sci seure — 656 escrire, enougrie.