Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 1.djvu/152

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Comant il voz ramente dou frere Balegant
« Q’envers Carles et nos a faliz convenant :
185« Puis qe il noz promist, soz Vïene la grant,
« Que cescuns anz seroit al roi comandamant
« E li donroit treü, pailes, or et arzant,
« Ne nos en a feit riens dou primer an avant.
« Deait le rois et nos, qe tant somes sofrant
190« D’une gient Saracine qe nos vont marqissant,
« En Aragons et Spaigne, ou il se vont pouplant !
« Et sevomes de voir q’il noz vont menaçant :
« Se mais lor envoiez mesajer demandant
4 a« Ne trehu ni chevage, ses pendront maintenant.
195« Se vos les lasiez estre en cel repousament,
« A molt pitit de termen vos mostreront li dant,
« A pont qe non poroiz ni arier ni avant.
« L’om qi dote li feu doit estre proveant
« Q’il nel laist aprocher a son abitamant,
200« Ainz le doit estuper ou le voit plus ardant.
« Por Marsille le di, don soiez remembrant.
« E la Rollant promise aprés vos recomant,
« Qui tant nos a doné qu’il est mis a niant,
« Ne si tient de Cliermont, de Blavie ni d’Anglant :
205« Toz les out engajees entre nos despendant.
« Il est raisons et droiz qe or feisomes tant
« Qu’il ait honors por noz de cist jors en avant.
« Je ne sai plus que dir, car trop sui sermonant :
« De moi et de mes homes premer le faiz presant,
210« E vos tut i firoiz segond vestre esciant ;
« Pués irons en Espagne la terre aquirant,
« A toz maugrié Marsille, Grandonie et Estorgant,
« E qi de moi desdit, traitors est recreant. »
A cist mot a finiz son dit, e fu seant.

    — 185 uoz — 188 uos enna — 191 on il senõt ponplant — 192 noz nõt — 193 demadant — 195 ester, repõsament — 196 nos mostrerent — 198 dot estre — 199 som — 200 artant — 205 ont — 207 uoz — 209 pẽsant — 210 uos tra eseiant — 212 maugne.