Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 1.djvu/147

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
IV[1]

Sa cort tient Carlemaine a Asie-la-Capelle ;
Ses barons li avoit d’iloc trosqu’en Bordelle,
Bertons e Pitaïns ; gent li avoit tro belle :
60Grant honor lor a feit li rois qe les capdelle.
El paleis fu Carlons, par delez la torelle,
Sor aute sege assis, en mains une verçelle,
2 aEntor lui ses barons, dont i avoit a mervelle.
Un poi pense le rois, sa mains a sa maselle,
65Pués a levez son cief, les barons en apelle.
« Segnors », dist l’inperere, per la Virge pulcelle,
« Miracle vos dirai que Dex nos aparelle :
« Troi nuet a trapaseis que moi part in ma çelle
« Uns peregrins davant, que manace e revelle
70« Qe je aille ostoier sor la gient de Tutelle
« Qe ne creent Jesus e sa santisime ancelle,
« E qe trosqe saint Jaqes, qui est eu reng de Castelle,
« Je afranche son chemins e sa droite santelle.

« Oiez, barons », feit Carles a la barbe florie,
75« Troi nuet l’une pres l’autre, que ne dormoie mie,
« Demonstrez m’est saint Jaqes, que fort moi contrallie
« Que je aile ostoier sor la gent Paganie,

  1. — 57 B Carlemagne ad aisse la çapelle — 58 A Les, diloc, B Ses diloec — 59 B poiteins, trou — 60 B le rois — 62 A una — 63 A les barons, merueille — 65 A Pues a leuz — 66 virgo — 67 uos a — 68 B nuit, trapases qua, ma arçelle — 69 B pelerins, menace — 70 tutelle — 72 A ꝗ est re (la fin du mot est effacée) de castelle, B ajoute en après est — 73 B afranch
  2. — 74 A barba — 75 B Trois nuit — 76 fort ajouté par B — 77 A iaile ; B je aile, sour, pagenie.