Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 1.djvu/145

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Entrerent en Espagne, et por ponte de lançe
Conquistrent de saint Jaqes la plus mestre habitançe.
Ne laserent por storme ne por autre pesanze :
S’il n’aüsent leisié par une difirnanze
15Que lor fist Gaenelonz, le sire de Maganze,
Coronez eüsent, n’en soiez en dotançe,
Roland, par chi l’estorie et lo canter comanze,
Li melors chevalers que legist en sianze.
Ben le vos dirai jé, s’un poi fetes sillanze.

II[1]

20Segnors, ceste cançons feit bon ver escouter
Par çascuns q’en bontez veult son cors amender.
Ceste feit asavoir cum hom se doit pener
D’esamplir la loy Deu et as povres aider
Et li chevalers pobres au besoing visiter,
25Les orfanes et les veves mantenir e tenser.
Par ces vers qi ci sunt poroiz oïr conter
Cumant le bons rois Carles, il et li douçe per
Entrerent en Espagne por Rollant coroner
E le chemins l’apostre saint Jaqes recovrer.
30En sagrament l’avoit Carlemaine au vis fer,
Mais oblïez l’avoit et n’i voloit aler.
A loi de peregrins li vient a reveler
1 bLi bon sant il meïme, sil prist a menacer
Que, se il no li aloit, il avroit engombrer.

    — 12 inmestre — 15 caenelonz — 16 ensent, les trois dernières lettres très effacées ; cf. V, p. 2 : averebbeno incoronato — 19 je manque ; sillanze, le second l traversé par un signe abbréviatif

  1. — 20 Pour ver il y a dans le ms. un u surmonté d’un sigle abréviatif qui tient à la fois de celui qui représente er et de celui qui représente us ou os —  21 qē de bontez — 22 Cestē — 23 et a les p. — 24 an besoing — 25 mantenir esancer ; Léon Gautier a lu mantenir, esaucer — 27 douç — 29 recōrer — 32 Léon Gautier a lu A loi de pereceus — 34 li corrigé en i par grattage.