Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 1.djvu/119

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

138, etc., et même vetre 6357, quand il est atone ; exceptionnellement, la forme affaiblie est employée en position tonique, en vue de la rime, la vestre 10466.

Indéfini. — Il règne une confusion analogue de cas et de genre, spécialement pour tout : tot cestor 145, tot les gient 473, les nos amis trestut 496-7, tot sa gient 546, tuit les pendron 1610, toz les bestes 1765, etc., tote bien 14709 ; cf. a nus hon 259, nus home 508, nulle toner 8356, nulle si pesant fés 15199, aucune profit 14698.

Relatif. — La graphie flotte entre qu-, q- et ch- ; que, qe, che est fréquent comme sujet, 3, 18, 21, etc. Le rég. cui, souvent écrit qi 8, chi 17, etc., est parfois remplacé par che 2637. À remarquer qué cose 3687, 3688, qué travaille 4057, où qué reflète l’ital. che, et non le franç. quel.

Numéral. — Toujours la même incohérence, phonétique et morphologique : troi nuet 68, 75, a troi mois 256, troi conquises 270, a do milie 371, envers li troi 952, dui a du 1016 (rime), a doe mil 1279, o tri o quatre 2805, plus de dui cent 4688, plu de si (six) 6335, a sei (six) 6855, do leue 6935, une sol home 7926, une guant 8000, une esplié 10178, une si grant secors 14540, un pome 14720, 15083, 15238, une brans 14901, etc. À remarquer le s qui s’ajoute parfois aux pluriels invariables : doçes 943, 1114, 1240, etc., quatorces 1319, quatres 1238, 9978, 9988, 11723, quinçes 9481, quinces 4758, 4795, treçes 9707, 9717. Naturellement, les régimes ambesdos, andos, etc., font souvent fonction de sujets, 2137, 2246, 3376, 4789, etc.

Verbe. accidents généraux. — L’influence de l’ac-