Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 1.djvu/115

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

10103 etc., contrel 5735, outrel 12047. Au lieu de au, on trouve parfois ou 995, 1066, eu 6028, o 2215, etc. ; mais la graphie aou, ordinaire dans la Prise de Pampelune, ne figure que dans une interpolation, 5740. Il faut noter pourtant deux exemples de ou (comme dans la Prise de Pampelune) pour le appuyé sur la finale d’un verbe précédent, 14299 le per castoie ou fil, 15074 le hermite segne ou pan. Au pluriel, li est fréquent comme cas régime, 196, 313, 426, 1142, etc., et les 147, 148, 451, etc., plus rarement le 318, comme cas sujet. Notons que les formes non contractées sont assez fréquentes aux deux nombres : a le 342, 4868, de le 4502, de li 7119, en (an) le 311, 420, en les 9890.

Article féminin. — La forme picarde le fait concurrence à la, 121, 256, 5495, etc. ; on trouve aussi li même au cas rég., 4783. La et le peuvent rester intacts devant voyelle, soit seulement dans l’écriture, la enfernal poissance 4, soit même dans la prononciation, le ost 256. La graphie le pour les se présente quelquefois, 1300, 11753. À noter aussi de les, pour des 367, 1071.

Substantif. — Sans entrer dans un détail minutieux, il suffira de citer un certain nombre d’exemples caractéristiques pour montrer que l’auteur de l’Entrée d’Espagne a une idée extrêmement confuse des lois délicates qui régissent la déclinaison des substantifs en ancien français.

Suj. sing. : Spirt 7, barons Saint Jaqes 8, bernage 10, 338, Gaenelonz 15, canter 17, sant 33, sagramant 37, Feragu 42, arcivesque 47, 51, Carlemaine 57, Carlons 61, travail 96, roi 115, terme 166, pont 166, Rollant 176, 217, Normant 177, enfant 178, traitor 213, Gri-