Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Elie de Saint Gilles.djvu/204

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

ce qui touche ce combat, je te céderai, et donne-moi mon cheval. Tu m’accompagneras à Damas, ma capitale, et je te ferai échanson [1] : tu me verseras le vin et je te donnerai pour suite quatre cents païens ; et de plus tu auras un empire. » « Par ma foi, » dit Élie, « tu exprimes une folle intention ! Je suis un chevalier vassal de France, et je veux rester avec ce roi ; il a une fille qui ce matin m’a donné ce cheval, et ce serait un [2] bonheur si je réussissais à te faire tomber, car alors je posséderai son amour si fortement qu’elle n’aura jamais d’autre ami. » Quand Jubien l’entendit, il pensa devenir fou [3] : « Méchant fils de putain, » dit-il, « vagabond de basse naissance, es-tu donc si insolent, chrétien [4], que tu oses t’avancer et combattre contre moi ? Par Mahon, » dit-il, « et par tous les dieux en qui nous croyons, je ne serai jamais joyeux, aussi longtemps que je te verrai vivant ! [5] »

(LXIV)

Aussitôt qu’il sut qu’il était chrétien, il [6] poussa son cheval, et porta à Élie de grands coups sur son heaume. Mais sire Élie était un brave chevalier très exercé aux armes : il ne fléchit pas devant lui ; au contraire, aussitôt que le cheval eut dépassé son adversaire, il le fit retourner ; et quand ils se rencontrèrent pour la seconde fois, avec un choc très dur, Élie lui transperça son écu, sa brogne et le corps même, et la lance s’enfonça si bien qu’il le lança loin de son cheval ; et quand il laissa échapper sa lance, Élie couru à lui, et lui tourna la tête vers la terre, tellement que son heaume fut fortement enfoncé dans le sable et que son cou [7] fut presque brisé. Alors Prinsaut d’Aragon, sur lequel Élie était monté, bondit et voulut aussitôt avec les pieds l’écraser à mort. Mais Élie le retint avec les rênes. Gondracle de Clis cria au roi Malinge

  1. C B D mon échanson.
  2. C B D ajoutent : grand.
  3. C B D ajoutent : et dit.
  4. C B D et si impertinent.
  5. C B bien portant et vivant ; D bien portant.
  6. C B Et là-dessus aussitôt il ; D En même temps il.
  7. B D l’os du cou.