Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Elie de Saint Gilles.djvu/134

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Au tressor est venue, s’a les huis desfermés :
La prendent les escus et les aubers safrés
2610Et montent es destriers corans et abrivés.
Aymeris de Nerbone asailli la chité,
L’archevesque de Rains et tous ses parentés ;
D’autre part fu li rois a (tout) .m. home[s] armés.
Grant noise demenerent Sarrasin et Escler
2615(c)Et desfendent forment les murs et les fossés.
Estes vous Galopin qui s’est abandonés ;
Guillaumes li marchis, cil li fu al costé :
Jusc’a .xxx. paiens i ont mort et tués,
Puis desferment le bare, s’ont le pont avalé.
2620Galopins commencha hautement a crier :
« Saint Denise de Franche ! tuit serés ostelé. »
François et Borgengon sont la dedens entré,
Flamenc et Beruier, dont i ot a plenté :
Espees toutes nues sont ens acheminé ;
2625Mout par fu grant la noisse de la crestienté.
La peussiés veoir tant riche cop doné,
Tant brac, tant puing, tant pié, tante teste coper,
Tant Sarrasin morir, trebuchier et verser.
Es vous poignant Bernart de Brubant la chité,
2630Et a brandie l’anste del roit espiel quarré,
Desor l’escu a or vait ferir Macabré,
L’escu li a perchié et le hauberc faussé ;
Tant con anste li dure l’a del destrier hurté,
Il n’est pas encor mors, mès il est craventé.
2635Par le brac l’a saissi, si l’a amont levé ;
U qu’il voit Galopin, si l’en a apelé :
« Petis hon, » dist Bernars, « cest prison me gardés. »
Et cil li respondi : « Si con vous commandés.
En la chartre parfonde le m’esteut avaler :
2640Bos, culevres i a, sachiés, a grant plenté,
Qui li mangeront senpre les flans et les costés. »

    — 2614 noise] joie cf. v. 2625 — 2627 caper