Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/30

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
972 Olive la duchesse ; n’a plus belë ou mont.
1206 Et fu lez une pile repostë et mucie.
1265 Quant l’entent la duchesse, si plorë et sospire [1].
1540, 1647 Car hom de riche cort doit estrë a barné.
1937 Tomilë et Malingre fera les chiés coper.
2215 Que l’avoient juré Tomilë et Malingre [2].
2315 Serjans et chevaliers enmoinnë a grant flote.
2320 Tomilë et Malingre va noncier la parole.
2726 Se je muir par amor, m’armë en ert garie.
3330 Sire, ce dist li dux, Frobert m’apelë on.
3562 Dont ot li dus pitié, si sospirë et larme.
3705 Encontre lor seignor poindrë et galoper.
3966 Tomilë en menerent [lïé] a un chalant.
4247 Si dist cele donzelle : « Reveignë ou païs. »
4283 Et sa fille la gente, la bellë a[l] cler vis.
4298 Pitié ot de s’amie, si sospirë et larme.
4443 En pais tenront la tere, des orë en avant.
4469 Monta en .j. destrier qui la cropë ot lée.
4521 Est frerë a sa mere, bien veoir le poez.
4608 A grant peinë ont fait entre eus la departie.

On peut encore citer un exemple, où le mot qui suit l’e posttonique non élidé est polysyllabique :

662 Quant vos verrez vo pere au pueplë assemblé [3].

L’i de qui, suivi de voyelle, s’élide parfois :

117 Damedex le confonde, qu’en la croiz fu penez.
2623 Qu’estoit au roi Dorame remés novelement.

De même l’i de si :

4534 Dis avesques i ot et s’i ot .c. abez.
  1. Le texte imprimé porte : si plore et si sospire. Le second si devrait être entre crochets, vu qu’il manque dans le fragment et dans le manuscrit, mais cette adjonction est inutile. Même remarque pour le v. 3038.
  2. Le manuscrit porte : a Tomile et a Malingre, leçon corrigée à tort dans le texte en : a T. et M.
  3. Comp. Jourdain de Blaie, éd. Hofmann : 1008 cui male flammë arde ; 1701 ne m’en laissé issir.