Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/278

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

4575Et Pepin[s] et ses pere et sa mere a[u] vis cler
Furent bien ou païs servi et honoré
Et de molt riche[s] dons lor at on presenté.
Quant vint a chief de piece qu’il orent sejourné,
L’emperer[es] de France at Landri apelé :
4580« Beaus niés », dist l’empereres, « je m’en vuel retourner
« Et Do et vostre mere, qui en volons raler,
(f. 87)« Que de nostre païs n’oïmes puis parler,
« Comment qu’il est mes homes, qui l’ont a gouverner,
« La tere et lou païs [et] lor fame[s] garder.
4585— Sires », ce dist Landris, « a vostre volenté.

CXXX[1]

— Oncles, » ce dist Landris, « empereres nobile,
« Vous en irez ariere en France la garnie
« Et s’en menrez mon pere, ma mere [dame] Olive ;
« Pour Dieu, amez l’un l’autre, si ferez cortoisie.
4590— Landris, » ce di[s]t li rois, « ne vous esmaiez mie ;
« Se vous avez mestier de ma chevalerie,
« Sachiez certainement qu’elle est aparillie.
« Se j’ai de vous mestier, si ne m’oblïez mie. »
On fait crïer par l’ost : « Ci est la departie ! »
4595Et chascun[s] apareille [et] lui et sa maisnie ;
Il trosent et enmalent et issent de la ville ;
L’emperere Alexandre les conduit et les guide.
Quant vint a[u] desevrer, grief fut la departie ;
Do vait baisier Landri et ausi fist Oli[v]e ;
4600L’empereres Pepins ne s’i oblia mie.

    — 4579 F. et L. a. — 4580 vuelle r. — 4581 vostre, ms. vos

  1. — 4588 et ma m. O. — 4591 m. de mon demaine. Cette leçon peut s’expliquer par une mauvaise lecture de l’abréviation chlerie ou chrie. — 4593 si, ms. ci. — 4594 le departir. — 4595 sa maignie. — 4596 enmalent, ms. emnalent — 4599 Do fait et v. b. — 4600 L’empereur P.