Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/256

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

3990A une cope d’or, a covercle d’argent :
Dont manja la duchesse, mais petit [ele] en prent,
Landris ne pot mangier, tant ot fier mautalent,
Si eüst mort Tomile et fait son jugement.
Les napes firent traire chevalier et serjant.

CXIV[1]

3995Landris et la duchesse avalerent le pont.
Ambedui s’entretienent as mains et a ba[s]ton,
Doucement s’entrebaisent le vis et le menton...
Son sene[s]chal apelle : « Amainne mon prison. »
Et il [le] amenerent sous le pin a[l] perron,
4000La hart lïée au col come .j. autre laron ;
Quant le voit la duchesse, si l’a mis a raison :
« Si m’aïst Diex, [Tomiles], vous semblez bien felon :
« Vous me mellastes primes al riche [duc] Doon,
« Et davant l’emperere qui Pepin a a non
4005« Moi chaçastes du reigne pour vo fil[l]e Audegour.
(f. 76)« Assez sait Damediex se je ai droit ou non ;
« Selon vostre servise atendez guerredon.
— Dame, » ce di[s]t Landris, « baissiez vostre raison,
« Si parlera[i] Tomile et pour moi et pour vos.
4010— Vassaus », ce dist li enfes, « di ta confession ;
« Or aproche li termes qu’or endroit te pendron.
— Sire », ce dist Tomiles, « pourquoi le celeron ?
« Quant je voi mon juïse, je n’i avra[i] pardon.
« Selonc [la] dame Olive coucha[i] je .j. garçon,
4015« De loier lui dona[i] mon hermin peliçon,
« Dont il perdit la teste et la dame s’anor.

    — 3990 a cole d’a. — 3993 Sil e.

  1. — 3996 au m. — 3997 menton, ms. maton. Après ce vers, lacune : il doit manquer un vers où était question d’Olive. — 4001 mis, ms. mise. — 4002 aist, ms. eïst. — 4003 Me melletes p. — 4005 M. chaceste. — 4006 A. cest Dieu se je ais ou d. ou n. — 4007 a. guerendon.