Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/239

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Il trespassent la ville et le mai[s]tre marchié...
3535Devant l’uis de la sale encontra sa moillier,
Ou ele vient de vespre[s], a .xxx. chevaliers ;
Li dus se met devant, bien resemble paumier,
Et salue la dame, ne se vot plus targier.
« Duchesse debonaire, » dist li dus, « bien veigniez. »
3540La dame le regarde, le vit bien afaitié.
« Seignor, dont estes vous ? Diex vos..., paumiers ».
— « Dame », ce dist li dus, « de douce France vieng,
« Dou regne vostre frere, Pepin qui France tient ;
« Je m’en vais a Coloigne a saint Pere proier.
3545« Faite[s] nos [ci] enuit, se vos plai[s]t, haubergier ».
Et respont la duchesse : « Par ma foi, volentier[s] ;
« Pour Dieu et pour mon frere serez bien haubergié. »
Son seneschal apele, le cortois Flori[i]en :
« Moine moi ces .vii. homes lassus en ces planchier[s] ;
3550« Si soient enuit mais richement aesié,
(v°)« Le matin par som l’aube revestu et baignié ;
« Si lor donez .x. livres de bon[s] colonoissiens,
« Qu’en la ter[r]e de France se puissent repairier,
« Si diront a mon frere les nouvelles de bien. »
3555Et dist li seneschaus : « Par ma foi, volentier[s] ».
Toz les degrés de maubre les enmeine es planchier[s].

CII[1]

Or est Do de La Roche monte[z] [sus] en sa sale,
En son alué demoine de son droit heritage,

    — 3534 m. marchier. — 3535 Entre ce vers et le vers précédent, il faut admettre une lacune : Doon, qui va entrer dans la « sale », devait être nommé. — 3537 met, ms. mit. — 3538 se, ms. ce. — 3540 r. se le v. — 3541 Seigneurs ; D. v. garisce p., leçon qui fausse le vers. On pourrait proposer D. si vous gart, p. — 3542 F. vienge. — 3545 se, ms. si. — 3551 som, ms. soubz. — 3553 Quant la t. ; p. repairiés.