Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/234

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Li dus [Do] tient a jeu de Joffroi qui se plaint :
3395« Beaus niés, forment me poise que de trambler te foing ;
« Vostre manteaus... n’est pas forrés de plain,
« Tot a ese est li povre[s] qui n’a ostel ne pain ;
« Quant il en vait a Rome ou a Jherusalem,
« Ja plus n’avra plenté que bare a autrui main.
3400— Sire, » ce dist li enfes, « car cil frois me destraint :
« Se enuit n’ai ostel, ja ne verrai demain ».
La fame Be[r]n[eh]art en [a] oï le plain[t] :
« Por Dieu, merci, beaus sire, des pelerins est[r]ains,
« Enuit les mangeront ors ou lion ou dain,
3405« Ou il morront la hors, ou de froit ou de fain ;
« Enuit les harbergiez, si s’en iront demain ;
« Por amor vo seignor le ru je et reclain,
« Que Damedeu de gloire par tens le vos ramaint
« Et confonde Tomile et ramaint Olivain,
3410« Et destrue Audegour, celle male putain !
« Cil paumier sont molt sot et estout et vilain,
« Abatue ont vo table, ja pour ce n’avrons mains.
(f. 65)« Sire, merci te pri por le cors saint Germain.
— Dame », ce dist li maire, « de folie me plain ;
3415« A vos talans en fait[es], c’est li plus et li main[s] ;
« Certes, l’a[u]smone d’eus ne pris je pas .j. pain ».
Quant ce oït la dame, si prist la clef au çain[t],
Les pelerins rappelle, ne laira nes ramaint,
Et li maire en monta en son palais [h]autain.
3420La dame ouvrit la porte, ses mit ens par la main ;
De diz et de folie les chastie et destraint :
« Pelerin, trop par est[es] fel et felon et vain. »

    — 3394 se, ms. ce. — 3395 foing, sic ms., altéré, l. feins (?). — 3396 vers incomplet ou altéré ; l. V. m. [est povres] n’e. p. (?) — 3399 bare, sic ms. — 3404 dain ms. dains. — 3405 fain ms. fains. — 3406 si, ms. cis. — 3407 de vos s. ; ru, ms. rue. — 3409 et si ramaine Olive. — 3415 t. en fait iest li p. — 3417 si p. la clef au çaint, ms. si p. la cler au cain. — 3419 monta, ms. monte. — 3420 ses ms. ces.