Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/22

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

nant eu : pluseurs 24, leurs 25, seigneurs 47, doleur 485, joeux 993, honeur 4312, moilleur 3318, etc. Mais, à côté d’o (enor 8, jugleors 24, seror, 89, baudor 113, etc.), ou n’est pas moins fréquent : prou 40, seignours 52, juglour 104, ploure 146, nevou 493, baudour 971, anour 974, etc. — O devient oi devant ch, n, v, s, t : boiche 2442, broiche 1099, cloiches 2931, La Roiche 2914, 2965 [1], boins 2444, oir (or, lat. aurum) 2907, oireille 2065, ois (os, mod. « ose ») 1262 [2], oitour (ostor, mod. « autour ») 2180, oit (ot, lat. habuit) 2987, oit (ot, lat. audit) 2825 [3], voit (vot, lat. voluit) 3245.

Diphtongues. — Ai se réduit à a : lassent (laissent) 2370, mas (mais) 1252, 2410, 2446, 2613, 2672. Ce fait se présente surtout dans les premières personnes sing. des verbes. Présent : a (ai) 2411, 3820, sa (sai) 556, 1147, sça (sçai) 1278, la (lai ou lais) 2197 ; futur celera 2238, donra 2685, prendra 3522 ; prétérit amena 3821, aporta 3498, engendra 240, jura 1349, 1363, 1372, laissa 2025, mena 3095, planta 1272 [4]. — Cette réduction, contrepartie du passage d’a à ai, se retrouve dans le manuscrit d’Orson de Beauvais (Introd. p. VII).

Ai passe parfois à oi : deloier (delaier) 276.

Au (issu d’al) est réduit à a [5] : habergié (haubergié) 2773 ; chevache 3058, 3722, 3824, chevacha 3848, ignas (isniaus) 3703, madie 2955 ; de même dans l’article : a (au) 2555, 2556, 2581, 2771. — Même fait, en ce qui concerne l’article, dans Orson de Beauvais, Introd. p. XII. — Tout à fait insolite est le passage d’au à oi dans chevoichent 4350.

  1. Le scribe procède au hasard. Au v. 1146, où le fragment porte La Roiche, il écrit La Roche.
  2. Cette notation reproduit celle du fragment.
  3. Oit (lat. audit) se retrouve assez souvent ailleurs, par ex. dans Jourdain de Blaie.
  4. Ici le fragment porte plantai.
  5. On pourrait dire également que, au lieu de se vocaliser, l tombe