Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/210

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

LXXXII[1]

2750Landris et la pucele se sont entrebaisié,
Amor sanz mespresure se sont afiancié.
La pucele lui a greé et otroié
Que ele, a Pentecoste, a la feste qui vient,
Getera de la chart[r]e les chetis prisoniers
2755Et lor donra bl[ï]auz et garnemenz molt chier[s].
Par le conseil Landri est alée couchier.
La nuiz est trespassée, li jor[s] est esclairiez.
Quant les messes sont dites et finé li mestier,
Ou palais Const[antin] est li rois repairiez.
2760L’emperere manda ses barons chevaliers,
Et Alemant i vienent molt bien apareillié,
Ne ja por plus prodome[s] ne les estuet changier.
Quant li rois vit Landri, dejoste lui l’assiet,
Lors li a demandé sanz point de delaier :
2765« Landris, filz a baron, me vole[z] vos laissier ?
« Hé ! ber, car pren ma fille et si part a mon fié.
« Mes hommes de Calabre vos donrai volentiers,
« Et Tremoi[g]ne et Antoine et Boneven[t] mon fié.
« De tout mon fié [demaine] avrez une moitié. »
2770Quant l’entendit li enfes, ne le vot otroier ;
De sa mer[e] lui membre, Olive o le vis fier,
Et por Doon son pere commence a larmoier.
(f. 53)Mais l’enfes ne set mie qu’il l’ait tant habergié,
En la chartre Alixandre pené et travaillé.

  1. — 2751 D’a. s. pressure. — 2754 Getrai — 2757 j. e. esclarcer. — 2758 mestier, ms. mestiers. — 2759 p. de Const. (sic ms.) — 2768 Et Tremoine et Antoine (corr. Hantone ?). — 2769 De sour son f. a — 2771 o le, ms. a. — 2772 pour Doz. — 2773 m. qui l’ait. — 2774 A la ch.