Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/209

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Il li a demandé : « Qui estes vos, meschine ?
2720« Je te conjur ta loi et [tres]tot ton batisme.
— Sire », dist la pucele, « j’ai a non Salmadrine,
« Et sui fille Alixandre le roi de Griffonie,
« Qui tient Constantinoble, Monbardon et Valie.
« Que vos en mentiroie ? je sui la vostre amie.
2725« Tes talenz en puez faire, que que nus hons en die.
« Se je muir par amor, m’arme en ert garie.
— Dame, » dist li valez, « ce que est que vos dites ?
« Certes m’amor m’avez afïée et plevie.
« Ja set bien toz li monz, tis peres es[t] mes sire :
2730« Se tient Malingre, par coi il me jostise.
« Ralez vos en gesir, bele suer, douce amie.
— Sire, » dit la pucele, « tost m’en serai partie,
« Mais d’un des jeus de France vuel ainçois estre aprise.
— Bele, » ce dist li enfes, « et je le vos otrie,
2735« Par itel covenant com vos m’o[r]rez ja dire :
« A ceste Pentecoste, dont la feste est joïe,
« Que portera corone l’emperere mes sire,
« Get[e]rez de prison les prisoniers qu’i gisent
« Et prierez vo pere sauveté de lor vie[s],
2740« Et je lor pardonrai mon mautalent et m’ire,
« Que Deus me doint venjance du traïtor Tomile. »
Cele tendi sa main, sa foi li a plevie ;
De son commant rover ne fu pas esmaïe ;
Li niés Pepin de France bonement li otrie :
2745(v°)« Baisiez moi, s’il vos plaist, bele tres douce amie,
« Que ja por .j. baisier ne serez escharnie,
« Ne ja ver[s] Alixandre n’avrai ma foi mentie ».
Et respont la pucele : « Fole qui ne l’otrie ! »
A cel mot s’entrebaisent, que plus n’i atendirent.

    — 2722 f. le roi A. — 2723 Monbordon. — 2725 quelque n. — 2726 muir ms. mor (cf. Introd., p. xix) ; ert, ms. est — 2729 b. tout li mont — 2730 sic ms., vers trop court ; corr. [Ma terre] tient M. (?), cf. v. 2655. — 2737 Qui p. — 2738 de prisons ; qui i g. — 2739 p. vos perez. — 2748 F. soit q. l’o.