Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/185

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

2070« Car vos estes forment travaillié et pené,
« De ci qu[e] a[u] matin que li jors venra clers.
« Puis venez a mon pere, gardez n’i arestez,
« Puis li dites trestot ce que avez trové ;
« Damedex vos confonde se de mot en mentez ».
2075Et il respondent : « Bele, a vostre volenté.
« Ja chose ne dirons qui ne vos viengne a gré ».
Outrés s’en est torne[z], que n’i est arestez,
De ci que a Landri ne se vot arester ;
Bel et cortoisement le prist a apeler :
2080« Damoisiaus de bon aire, a moi [en] entendez.
« Vés ici un anel de fin or esmeré
« Que t’envoie ta mere Olive o le vis cler,
« Que dus Do li dona, qui tant fait a loer,
« La nuit, quant jut a li, a Monsteruel sor mer. »
2085Quant Landris l’entendi, si commence a plorer.
Outrés a pris l’anel, si li a presenté,
Et Landris le reciut, qui molt fist a loer ;
Plus de .c. fois le baise doulcement et soef ;
Enz en son doit meïsme l’avoit mis de son gré.
2090Li messagier s’en tornent ; congié ont demandé ;
Landris lor a doné volentiers et de gré.
Tost et isnelement s’en vont en lor ostel,
Puis si se font [très bien] baingnier et conreer.
Dist li rois Alixandres : « Baron, or entendez,
2095(v°)« Landris est niés le roi, entendre le poez :
« Demain prendra ma fille, se vos le me loez ;
« Si li donrai ma terre et trestot mon regné.
— Sire », dist Salmadrine, « .vc. mercis de Deu.
« Par la foi que vos doi, forment l’ai desiré ».
2100Li rois s’en est tornez et ses riches barnez ;
Tost et isnelement est venuz a l’ostel ;

    — 2070 travaillies et penés. — 2076 ja ne d. choses que ; cf. v. 1555. — 2080 ms. de bonnaire. — 2081 Vees. — 2082 Qui ; au v. c. — 2084 Monstruer ; cf. vv. 1958-9. — 2097 Ce. — 2098 S. ce dit Sa.