Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/182

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Diex lor dona tantost si droiturier oré !
1980D’autre part a la ter[r]e es les vos arivez.
Montent es dromadaires, si pensent de l’er[r]er,
Tresqu’a Costantinoble ne voldrent arester.
Par .j. mardi matin i vindrent au disner.
Seignor, ce fu en mai, que fait chaut en esté,
1985Que florissent cil bois, reverdissent cil pré,
Et ces aigues revienent ainsi en lor chinex,
Cil petit oisillon comencent a chanter,
(v°)Quant li rois Alixandres est par matin levez ;
En .j. vergier entra por son cors deporter,
1990Trés en mi .j. prael i fait tendre son tref :
Les forches sont d’argent et d’or fin li frestel,
Trois escarboucles ot, qui molt font a loer,
Et fu d’un vermoil paile environ gironez :
Li pans en fu a or et a argent fra[i]sez ;
1995Dieus ne fist [nule] beste qui ne soit pointe ou tref ;
Les cordes sont de soie e li pan sont d’or cler.
Et Landris li cortois i est avec alez,
Asses et Guinemanz et li autres barnez.
Salmadrine la bele i a fait adestrer
2000A .iiijc. Griffons qui molt font a loer.
De la soie beauté vos doi je bien conter :
Vestu ot en son dos .j. hermin engolé,
Par desus .j. blïaut a fin or gironé,
E fu estrois as lez, qui molt fist a loer ;
2005.I. grant mantel de sable ot la bele afublé,
Dont li tas[s]el en valent tot l’or d’une cité,
A pieres et a bremes qui molt font a loer ;
Ele ot molt vairs les ieus, s’ot le viaire cler

    — 1981 es, ms. a. — 1985 Que, ms. Quil. — 1992 T. escarboncle d’or q. — 1993 vermoille. — 1996 pan, Corr. pau ou pel — 1998 G. sunt li a. — 2000 A..iiij. tois (ou cois) G. — 2002 dos, ms. dois. — 2004 Et fust e. a las q. m. fust aloés — 2005-7 Cf. vv. 1945-7.