Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/155

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Or puis je dire et croire qu’il ne l’i sevent mie,
Car il l’eüssent morte, estranglée ou ocise.
Ele a oï le murtre, le consoil et le signe,
1210Por [ce] molt tenrement des ieus plore et sospire,
Damedieu reclama, le fil sainte Marie,
Que il ces traïtors confonde et mal[e]ïe,
Car il sont trestuit plein de molt grant felonie.
Ele issi du mostier, que nus d’eus nel sot mie,
1215Par .j. petit huisset qu[e] ele i sot meïsmes.
(f. 24)Entre ci qu’au palais ne cesse ne ne fine ;
Ou qu’ele voit Doon, par le mantel le tire :
« Gentis dus de La Roche, entendez moi, beaus sire,
« Li niés au roi de France recevra par folie,
1220« Car sa mort ont jurée Tomiles et Malingres,
« Meïsme vostre fame qui ne le rainme mie :
« Leanz, en cel mostier, sont trestuit en concile. »
Quant l’entendi li dus, a pou n’enrage d’ire ;
Tenrement des iex plore et de son cuer sospire ;
1225Damedeu reclama, le fil sainte Marie ;
Quatre foiz se pasma ; ne s’en pot tenir mie.

XLIV[1]

Quant li dus Do entent que la nonnains li dit,
Et il sot bien de voir que mie ne menti,
Onques puis, cele nuit, ne manja ne dormi.
1230L’endemain, par som l’aube, a fait Landri venir ;
Bel et cortoisement a apeler le prist :

    — 1208 euissient dans les deux textes. — 1210 Ms. Par ; les deux textes omettent ce. — 1212 malie dans les deux textes — 1213 L. felonie, ms. ire. — 1215 i sot, ms. issoit, L. issot. — 1219 recevra, sic L. et ms. ; corr. restera (?) — 1221 Leçon de L. ; ms. ne l’ainme. — 1222 L. concele, ms. conceille.

  1. — 1230 L. par sour, ms. par soubz. — 1231 L. le fist (mot rayé) le prist.