Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/124

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

390(v°)« [Or] alons en la chambre ; ma seror vueil veoir.
— Sire », ce dist dus Do, « com vos plaira si soit.
« Lors parlerez a li, la metrez en destroit. »
En la chambre s’en entre Pepins li gentiz rois
Quant la dame le voit, encontre se levoit ;
395Ele s’agenoilla ; es piés li vait cheoir
Por merci deprïer, car mestiers l’en estoit.
Et li rois traist l’espée, qui corrociez estoit :
Ja’n eüst pris la teste quant i vienent li .iij. .
Adonc parla Moriz, Amauris et Jofroi[z],
400Li .j. est niez Doon et sui cosin li doi :
« Sire douz emperere, ice n’est mie droiz,
« S’ele a fait son pechié, par la foi que vos doi,
« Que on la doie ocire, desmembrer ne ardoir ;
« Preigne sa penitence bonement, sanz deloi,
405« De faire les juïses qu’ele Doon ofroit.

— Seignor », ce dist li rois, « com puis ore desver
« De la plus bele dame de la crestïenté
« Que j’avoie Doon, le riche duc, doné,
« Le meillor chevalier de la crestïenté !
410« Por quoi m’a la mauvaise honi et vergondé ?
— Sire, » ce dist la dame, « se ainsi m’aïst Dés,
« Hé ! Dex, ja sui je preste de juïse porter,
« Soit en feu ou en eve ou la ou vos voudrez.
— Et vos, sire Tomiles », dist li rois, « ce oez
415(f. 9)« Com ma suer se poroffre a juïse porter :
« Ele nel feïst mie, por les membres coper,
« Se ne seüst en li molt tres grant seürté.
— Sire », ce dist Tomiles, « oez et escoutez :

    392 la, ms. sa — 399 Amauris, ms. et Mauris.

  1. — 408 j’a a Doz — 411 se, ms. ne. — 416 E. ne le f.