Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/114

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

110Adonc s’en parti Do, li ber et li senez ;
A .vijc. chevaliers gentilment conreez
S’en va droit a Coloigne, cele bone cité.
A joie et a baudor furent cil asemblé ;
Puis furent a dolor et a duel desevré.
115.I. losengiers du regne les a toz enchantez ;
Il avoit nom Tomiles, .j. traïtres mortex.
Damedex le confonde, qu’en la croiz fu penez !

III[1]

Il ot ja a Coloigne .j. traïtor felon :
Cil ot a nom Tomiles, oncles fu Guenelon,
120Cosins germains Hardré et Hervi (?) le larron,
Si apartint Maugin, .j. encrisme felon ;
Bien vint de son lignage qu’il feïst traïson.
Sodoiers fu le duc, princes de sa maison.
Il n’ama onques home chevalier se lui non.
125Ici[l] mena la dame par grant seducion ;
Par ses losengeries la destruit et confont.
Il apela le duc a conseil sur le pont :
« Sire Do de la Roche, entendez ma raison.
« Je dirai tel parole, se j’en ai le pardon,
130« Par tote Loeroigne en ira li renons. »
(v°)Et respondi li dus : « Car le nos dites dont.
— Biaus sire, volentiers, quant j’en ai le pardon.
« Ma dame ne vos aime vaillissant .j. boton :

    — 110 partit Doz, bers, sennés. — 112 vat, Coulongne celle bonne. J’adopte la forme Coloigne, qui est celle du fragment L. — 114 a d. a adisel. — 115 losangiers de rongne, touz anchanté. — 116 non, traites. — 117 an, crois, fust penés.

  1. — 118 À partir d’ici on ne donnera, parmi les leçons rejetées, que celles qui présentent quelque intérêt. — 119 ot non. — 120 Hardroi et Iduem (ou Iduein). — 126 losengiers.