Page:Anonyme - Courte esquisse des livres de la Bible.djvu/9

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


se termine par deux témoignages spéciaux : l’ordre de Joseph mourant touchant ses os, et la prophétie de Jacob, annonçant qu’ils retourneraient tous dans leur terre, et que les promesses faites à Israël seraient accomplies.


EXODE.

Dans ce livre, nous voyons Dieu visitant son peuple ; puis la rédemption et l’établissement de relations avec son peuple, soit par la pierre de touche de la loi, soit par les institutions de la grâce, par lesquelles il pouvait les supporter, dans le but spécial de demeurer avec eux, et, en outre, de les faire demeurer dans un lieu qu’il leur avait préparé. Tout cela est lié à quatre grands principes : la rédemption, l’accès à Dieu, l’habitation de Dieu au milieu de son peuple et, en conséquence, la sainteté. La sacrificature est établie pour maintenir les relations avec Dieu, quand le peuple ne peut être en relation immédiate. En rapport avec tout cela, vous avez, en outre, le jugement du monde et la délivrance : finale du peuple terrestre. Avec Moïse, l’homme de la grâce, vous avez Séphora, qui représente l’Église, mais leurs enfants sont témoins des relations permanentes de Christ avec Israël.

De la mer Rouge à Sinaï, nous avons le tableau complet des dispensations de Dieu selon la grâce, en Christ, par l’Esprit, jusqu’au millénium et le millénium lui-même.