Page:Anonyme - Brun de La Montaigne.djvu/74

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
54
brun de la montaigne

LXXXVIII[1]

« Quant l’enfant orent mis li .iiij. chevalier
« Par delés la fontaine, assés près du gravier,
« Chascun des .iiij. errant monta sur son destrier,
1565« Et dedans la forest s’en alérent mucier ;
« Puis ouïrent ou bois sans longuement joquier
« .III. dames tout chantant venant esbanïer,
« Qui se vindrent seoir delés .j. chastinier,
« Et si se pristrent moult de ce a merveillier
1570« Que li enfes queroyt tout seus sur le gravier,
« Qui avoit mis son chief desor .j. orillier.
« Or alérent l’enfant de plus près aprochier,
« Et puis moult doucement acoler et baissier,
« Et li donna chascune .j. don c’on doit prissier,
1575« Que je vous nommerai, ne vous veille anoier,
« Car onques plus biaus dons n’oïstes prononcier ;
(f° 35)« Mais il en i a un qui fait a reprochier,
« Dont encore pourra avoir moult d’encombrier,
« Mais il n’en verra ja le sien cors empirier.

LXXXIX[2]

1580— Sire, » ce dit la dame, « or me dites briesment,
« Je vous en pri pour Dieu, tout le destinement,
« Par quoy j’aie a mon cuer grant joie ou grant torment.
— Dame, » ce dit Butor, « voulentiers, liéement :
« Li une li donna tretout premiérement
1585« Qu’il seroit honnorés partout de toute gent
« Et qu’il avroit en lui proesce et hardement,
« Et parfaite biauté ausi si largement

  1. — 1571. desor, ms. desous.
  2. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées LXXXIX