Page:Anonyme - Brun de La Montaigne.djvu/56

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
36
brun de la montaigne

LIX[1]

La maistresse leur dist : « Vous m’avez tormentée,
« Et pour ce li ai ge donné tel destinée ;
« Et si sai bien que je n’i doy estre blaumée,
1025« Mais il me convenoit acomplir ma testée,
« Car j’avoie en mon cuer tristrece encorporée
« Si que par ce point la elle en fu hors getée.
« Et encor i a plus : s’amours ert si faussée
« Que, presant le varlet, sa dame ert mariée
1030(v°)« A un vilain boçu dont ele ert espoussée ;
« Si li donra congié en mains d’une avesprée,
« Et ert plus sans raison que s’il l’avoit tuée. »
La tierce li dit : « Dame, estes vous forsenée ?
« Aiés pitié de lui, vous estes radotée :
1035« Desormais en serés de nous .ij. mains amée,
« Car vostre niceté est bien ci aprouvée.
« Et sachiez qu’ausi tost que s’amour ert donnée
« Je m’en trairai en sus, tant qu’elle ert definée ;
« Mais quant s’amour premiére ert a sa fin alée,
1040« Et que du tout en tout sera anichillée,
« La voulenté de moi sera renouvelée
« Pour son cors pourveoir de la plus bele née
« Qui de char d’ome fust a nul temps engendrée,
« Or faites [vo] plaissir, je ferai ma pensée. »

LX[2]

1045Par desus la fontaine ainsi se demenoient
Les fées qui l’enfant ce destiné avoient,
Si que par mautalant l’unne l’autre blasmoient.
Ainsi qu’entor l’enfant mult noblement seoient,
Et de divers parlers l’une l’autre argüoient,

  1. — 1024. blaumée, le sens demanderait plutôt louée, ou suppr. n’ ?
  2. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées LX