Page:Anonyme - Brun de La Montaigne.djvu/21

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Ci commance li roumans de Brun de la Montaigne qui fu filz Butor de la Montaigne et puis fu apelez le petit Tristran le restoré (f° 3).


Qui veult aprendre honneur et suivre courtoissie,
Les dames doit loer et l’amoureusse vie,
Car pour les dames est mainte honneur essaucie,
Ferus mains coups d’espée et de lance aguisie,
5Mains chevaus abatus, mainte enseigne percie,
Mains haubergons perciés, mainte targe vostie,
(v°)Mains biax diz recordez en bonne compaignie,
Mainte belle chançon parfaite et acomplie,
Et mains bons chevaliers a la chiére hardie
10A la fin qu’en fait d’armes puist aquerir amie.
Or dirai a quel fin ma matiére est traitie :
Pour tousjours essaucier fleur de chevalerie.
Dames et chevaliers, or soit de vous ouïe,
Car par mos amoureus ert par moy adrecie
15Avecques les bons fais dont elle est eslegie.

  1. — 4. Et f. — aguisiee. — 5. perciee. — 9. Il est probable qu’ici un vers a été passé.