Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme – Bordel patriotique, 1791.djvu/56

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


deux coquines ſe branlent, ſe gamahuchent : & dans leur enthouſiaſme) : Meſſieurs, vous voyez comme nous ſavons diverſifier nos plaiſirs, faites de même : il ſe fait un grand ſilence, pendant lequel tous les acteurs s’enculent.



SCENE V.

D’ANTON, MARAT, (entrés par différentes portes.)

d’Anton.

Que venez-vous faire ici, Marat ? Avec une figure ſi ingrate, un phyſique ſi debile, vous fréquentez le bordel ? Vous n’ignorez pas que vous en êtes exclus.