Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme – Bordel patriotique, 1791.djvu/14

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Explication du Frontiſpice

Il repréſente la ſtatue de Priape, ſur un piedeſtal, la Reine, à gauche, tenant, d’une main, une guirlande de fleurs, dont elle l’entoure, & de l’autre chatouillant le père du genre humain, qui fait tant de plaiſir aux femmes. La Reine ſe pâme de plaiſir, en pressant ce membre charmant contre ſon ſein. Mlle. Théroigne eſt à droite de la ſtatue, tenant de la main droite le bout de la guirlande, & de la gauche les deux couillons, en chantant une hymne à la gloire du Dieu de la Fouterie. Elle paroît moins paſſionnée que la Reine, parce que le patriotiſme & la philoſophie tempèrent un peu ſes ſens, quoiqu’elle ſoit auſſi voluptueuſe dans l’action.