Page:Annales du Musée Guimet, tome 21.djvu/93

Cette page a été validée par deux contributeurs.
lxvii
ZEND-AVESTA, — INTRODUCTION, III : LE CULTE


IV. — Cérémonies du culte.

Nous ne pouvons dresser la liste des cérémonies pratiquées sous le règne de l’Avesta sassanide, nos textes étant trop fragmentaires. Voici la liste des principales cérémonies encore célébrées :
Le Yasna, le Vispéred, le Vendidad, le Rapithwin, les Gàhànbàrs, le Srôsh Darûn, l’Ardà Frôhar, l’Atash Zὸhr, les Àfrîngân, le Gîtî Khirîd, le Zanda Ravàn, le Hômàst.


1° Le Yasna (izishn) est le sacrifice général en l’honneur de l’ensemble des divinités : on le décrira plus au long au chapitre suivant. Il consiste en la récitation de soixante-douze chapitres, accompagnée de certains rites. Célébré seul, il prend le titre de Minô-nâbar.
2° Le Vispéred est un Yasna où certains chapitres sont plus développés ou remplacés par des variantes. C’est un Yasna plus complet et dont les énumérations divines sont plus larges. Il ne faut pas confondre le livre du Vispéred, qui est constitué par ces additions et ces variantes formant vingt-trois chapitres, avec le service même du Vispéred. Le livre du Vispéred n’a pas d’existence en lui-même : on ne le récite, on ne l’offre jamais seul : il ne répond à aucune réalité liturgique : ce n’est qu’une notation abrégée d’un service.
Le service du Vispéred est célébré, entre autres, les jours de Gàhànbàrs. Certaines formules du Vispéred ne se comprennent que par référence aux Gàhànbàrs et aux offrandes qui y sont offertes[1]. Peut-être faut-il définir le Vispéred un Yasna adapté aux Gàhànbàrs.
3° Le Vendidad est le Vispéred dans lequel on a inséré les vingt-deux chapitres du livre du Vendidad. L’office du Vendidad ne diffère du Vispéred que par l’étendue des textes récités, et non par le cérémonial[2].
  1. Voir Karda IV, 2, notes 5-6 ; XI, 6, note 13.
  2. Les manuscrits écrits en vue de la liturgie ne présentent que le texte, sans