Page:Annales du Musée Guimet, tome 21.djvu/559

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





HÂ 67 (SP. 66). — ÂB-ZÔHR




Ce Hâ est la continuation directe du Hâ précédent : il contient les formules d’offrande du zôhr aux Fravashis et aux Eaux. La formule d’offrande aux Fravashis (§§ 1-4), qui est le développement de la formule finale du Hâ précédenf est la reproduction du Hâ XXIII, 1-4. La formule d’invocation des eaux (§§ 6-8) est la reproduction du Hâ XXXVIII, 3-5.

___________________




Le Zôt seul.


1. Je la 1 [1] donne pieusement aux Fravashis qui ont été autrefois dans ces maisons, ces bourgs, ces districts, ces pays ; qui tiennent en ordre le ciel, tiennent en ordre les eaux, tiennent en ordre la terre, tiennent en ordre les troupeaux, tiennent en ordre l’enfant dans le sein de sa mère et l’enveloppent de sorte qu’il ne meurt pas.

2 (3). Je la donne pieusement à la Fravashi d’Ahura et à celles des Amesha-Spentas, avec toutes les saintes Fravashis des Génies célestes.

J’appelle au sacrifice, j’appelle la Fravashi de Gayô-Maretan, de Zarathushtra, le Spitâma, de Kâvi Vîshtàspa, et d’Isatvâstra, fils de Zarathushtra, avec toutes les saintes Fravashis des premiers fidèles.

3 (5). Je la donne pieusement à toutes les saintes Fravashis qui sont en

  1. 1. La zaothra, le zôhr.