Page:Annales du Musée Guimet, tome 21.djvu/409

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




HÂ 37. — ASNA HAPTANHÂITI 3


« Les cinq stances de l’Ithâ ât yazamaidê sont de remercîment et de louange pour la production des bonnes créatures par Auhrmazd » (Cim i Gâsân, § 18). Elles font, pour cette raison, partie des grâces récitées avant manger et nous les avons déjà, à ce titre, rencontrées dans le Srôsh Darùn où elles sont commentées (HÂ V, pages 63-64).

______________


1. Ithâ at yazamaidê. — Ici nous sacrifions à Ahura Mazda, qui a créé le Bœuf, créé le Bien (l’Asha), créé les bonnes eaux et les bonnes plantes ; créé la lumière et la terre, et toute chose bonne ; par sa souveraineté, sa grandeur et sa bonté protectrice.

2 (4). Nous lui sacrifions, en tête de ses adorateurs qui vivent avec le bœuf.


3 (6). Nous lui sacrifions, par ses noms de Seigneur, ses noms de Grand Sage, ses noms bien-aimés et très bienfaisants ;

nous lui sacrifions, de tout notre corps et de toute notre âme.

Nous lui sacrifions, et aux Fravashis des justes, hommes et femmes.

4 (9). Nous sacrifions à Asha Vahishta, le très beau, l’immortel bienfaisant, qui est lumineux, qui est toute chose bonne ;

nous sacrifions à Voliu-Manô et au bon Khshathra ; à la bonne Religion et la bonne Maîtrise et la bonne Ârmaiti.

Yênhê hâtâm.

______________________



a