Page:Annales du Musée Guimet, tome 21.djvu/283

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





HÂ 15 — [SP. HÂ 16]


Le Zôt et le Râspî ensemble ;


1. Avec instruction (sastica) 1 [1] ;

Le Zôt, en prononçant le mot sastica, repousse le nœud de l’Evanghin (cf. Yt. LIX, 28) sur la corne droite du Mâhrû.

Le Zôt seul :
avec assistance (vantaca) 1 [1] ;

En prononçant le mot vantaca , le Zôt frappe au pied du Mâhrû avec la coupe vide qui a servi au Parâhôm et qui était renversée près du Mâhrû (v. page 114, § 11), et la redresse 2 [2].

avec joie (rafnanha) 1 [1] ;

j’invoque les Amesha-Speñtas par leurs bons et leurs beaux noms.

Je leur offre le sacrifice, dans l’amour de la bonne Sainteté, dans l’amour de la bonne Religion mazdéenne.
2 (4) 3 [3]. Yênhê mê ashât hacâ vahishtem yêsnê paitî…
  1. a, b et c 1. Avec l’instruction religieuse qu’il a reçue (sastî), avec l’assistance des Amesha-Spentas (vanta), avec la joie intérieure (rafnanha) ; c’est-à-dire que fort de son instruction dans les rites et de l’assistance des Amesha Spentas, il leur sacrifie avec confiance.
  2. 2. Elle va servir à recevoir le jivâm et plus tard le Hôm.
  3. 3. Dernière strophe de la Gâtha Vohukhshathra (Y. LI, 22), qui est la source du

t. i. 18