Ouvrir le menu principal

Page:Annales de la société Jean-Jacques Rousseau, tome 5.djvu/38

Cette page a été validée par deux contributeurs.
31
TEXTE DE LA NOUVELLE HÉLOISE

tend à prononcer les consonnes finales, et pour un contemporain de Mme de Staël qui tend à les effacer. Elle se transforme même peut-être pour un Rousseau mondain et bien portant et pour un Rousseau solitaire et malade. De là ces corrections, ces hésitations, ces retours dont aucune raison impersonnelle ne saurait souvent rendre bien compte. Pourtant si le détail d’un pareil style échappe en partie à une analyse méthodique, si les scrupules ne se justifient pas toujours pour d’autres que pour l’écrivain, c’est cette poursuite assidue des cadences subtiles et des harmonies fuyantes des mots qui seule fonde solidement la valeur musicale de la phrase. Les usages changent ; nous n’avons exactement les oreilles ni de Rousseau, ni de ses contemporains, et pourtant les phrases vibrent toujours dans les lettres de Julie et de Saint-Preux.