Ouvrir le menu principal

Page:Annales de la société Jean-Jacques Rousseau, tome 5.djvu/15

Cette page a été validée par deux contributeurs.
8
ANNALES DE LA SOCIÉTÉ J. J. ROUSSEAU

Le 1er octobre Rey remercie et offre de payer ce travail de correction. Rousseau refuse le 14 octobre et annonce que l’exemplaire va partir. Le 22 octobre Rey propose un messager. Le 31 octobre l’envoi est prêt. Le 6 novembre Rousseau indique qu’il a été confié aux soins de M. Duvoisin. Le 19 novembre Rey annonce une lettre où Duvoisin notifie l’expédition. Le 24 novembre, lettre à Rey de Duvoisin qui précise : « J’ai porté moi-même à la diligence le paquet bien et dûment conditionné ; et sur la demande du buraliste j’ai donné la déclaration du contenu en ces termes, les six volumes de Julie…[1] » Le 4 décembre l’exemplaire arrive. L’édition comprendra trois tomes qui coûteront six livres, et neuf livres avec figures. Le 28 avril 1762 elle n’est pas commencée ; le 15 mai non plus. En juillet on y travaille. En septembre elle est à moitié chemin. Fin octobre on en est à la cinquième partie. Le 14 janvier 1763 elle est achevée. En août 1762 Rousseau demandait deux ou trois exemplaires. Il renouvelle sa demande le 19 février 1763. Le 25, Rey annonce l’expédition de quatre exemplaires par M. Rilliet. Il est d’ailleurs possible que Rousseau ne les ait pas reçus, comme furent perdus ceux que Rey lui adressa par Mlle Trembley en 1767[2].

Les changements apportés par Rousseau à cette édition de 1763 sont assez nombreux. Corrections de style tout d’abord. La blancheur éblouissante de la poitrine des Valaisannes devient l’extrême blancheur[3]. Il y a

  1. Lettre de Duvoisin à la Bibliothèque de Neuchâtel.
  2. Bosscha, p. 118, 120, 121, 164, 192 — Lettres de Rey.
  3. I, 23, p. 132.