Ouvrir le menu principal

Page:Anatole France - Rabelais, Calmann-Lévy, 1928.djvu/55

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


bedeaux, au logis de Gargantua. Ponocrates, en les voyant, crut d’abord que c’étaient des masques ; mais, apprenant qui ils étaient et ce qu’ils venaient faire, il en avertit Gargantua, qui les fit conduire à l’office où ils burent théologalement. Cependant le fils de Grandgousier rendit les cloches à l’insu de maître Janotus, qui fit une belle harangue pour les demander :

« Ce ne serait que bon, dit-il, que vous nous rendissiez nos cloches, car elles nous font bien besoin… Si vous nous les rendez à ma requête, j’y gagnerai dix pans de saucisses et une bonne paire de chausses, qui me feront grand bien à mes jambes, où elles ne tiendront pas leur promesse… Ha ! Ha ! n’a pas paire de chausses qui veut. Je le sais bien quant est de moi. »

À ce premier argument, il en ajoute d’autres d’un ordre plus général ; « Une ville sans cloches est comme un aveugle sans bâton, un âne sans croupière et une vache sans cymbales… etc. » Cette harangue fit beaucoup rire les assistants et maître Janotus les voyant rire se mit à rire plus fort qu’eux. Ainsi les simples sont heureux : tout leur est contentement, Gargantua fit donner à ce bel orateur du bois de chauffage, du vin, un lit de plume, une écuelle, et sept aunes de drap noir pour en faire des chausses. Sur quoi maître Janotus alla réclamer à la Faculté le salaire qu’on lui avait promis. Mais on ne lui donna rien pour cette raison qu’il avait déjà reçu.