Ouvrir le menu principal

Page:Anatole France - Rabelais, Calmann-Lévy, 1928.djvu/50

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


l’herbe, Gargantua sortit de l’oreille de sa mère. On lui assigna dix-sept mille neuf cent treize vaches pour l’allaiter, mais il buvait plus volontiers vin que lait.

Lorsqu’il fut grand, le père le fit habiller de ses couleurs blanc et bleu ; neuf cents aunes de toile pour sa chemise, huit cent treize aunes de satin blanc pour le pourpoint, et quinze cent neuf et demi peaux de chien pour les aiguillettes « et c’est alors qu’on commença à attacher les chausses au pourpoint et non le pourpoint aux chausses, ce qui est contre nature, comme l’a démontré Ockam sur les Exponibles de maître Hautechaussade ». Ockam était un théologien assez réformateur de son temps, et peu porté pour le pape ; mais il pratiquait la scolastique ; c’est assez pour que Rabelais se moque de lui. La scolastique était sa bête noire.

Quand il fut temps de donner un précepteur à Gargantua, son père choisit un grand docteur en théologie, maître Thubal Holopherne, qui apprit l’A.B.C. à l’enfant si bien que celui-ci le disait par cœur au rebours, et qui l’instruisit dans la vieille scolastique. Ce grand docteur étant venu à mourir, un vieux tousseux, nommé maître Jobelin Bridé, lui succéda, qui, employant les mêmes méthodes, réduisait l’enseignement à des exercices de mémoire. L’enfant étudiait avec zèle ; il apprenait bien, mais plus il étudiait, plus il devenait niais, rêveur et assotté. Son père s’en plaignit