Ouvrir le menu principal

Page:Anatole France - Rabelais, Calmann-Lévy, 1928.djvu/221

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


SUITE DE LA VIE DE RABELAIS



La Sorbonne censura le quatrième livre et la publication en fut suspendue par un arrêt du Parlement en date du 1er mars 1552, portant que, « attendu la censure faite par la Faculté de théologie contre certain livre mauvais, exposé en vente sous le titre de Quatrième livre de Pantagruel, avec privilège du roi, la cour ordonne que le libraire sera promptement mandé en icelle et lui seront faites défenses de vendre et exposer ledit livre dedans quinzaine : pendant lequel temps ordonne la cour au procureur du roi d’avertir ledit seigneur roi de la censure faite sur ledit livre par ladite Faculté de théologie, et lui en envoyer un double pour suivre son bon plaisir ».

L’imprimeur, Michel Fezandat, mandé devant la cour, défense lui fut faite de vendre l’ouvrage