Ouvrir le menu principal

Page:Anatole France - Rabelais, Calmann-Lévy, 1928.djvu/141

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


à la réforme de l’Église, luthérisait quelque peu. Clément Marot traînait en exil sa vie indigente ; Bonaventure Despériers venait de se suicider ; Étienne Dolet était étranglé et brûlé sur la place Maubert à Paris ; à Meaux, berceau des plus doux réformés, quatorze bûchers s’allumaient. C’est dans cet air lugubre, dans cette puanteur de chair grillée qu’éclata la voix bienfaisante du bouffon plein de sagesse. Abordons ce troisième livre en regrettant, par avance, de ne pouvoir nous y attarder à loisir.