Ouvrir le menu principal

Page:Anatole France - Rabelais, Calmann-Lévy, 1928.djvu/129

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


DISTIQUE

(au même)

En allant si petit aux cieux, Théodule, tu montres que ceux-là seuls qui partagent ton sort sont aimés de Dieu.

AUTRE

Moi qu’on appelait Théodule, c’est-à-dire esclave de Dieu, je prie pour que vous soyez semblables à moi par le nom et par la chose.

AUTRE

Celui que tu vois reposer dans cette tombe exiguë, vivant eut pour familiers des pontifes romains.

AUTRE

Lyon est sa patrie, son père Rabelais. Qui ignore l’un et l’autre ignore deux des plus grandes choses du monde.

IAMBES

Craignant de devenir esclave des hommes et ne voulant obéir qu’au seul Dieu très bon et très haut, pour ne pas être forcé de descendre des chevaux aux ânes, moi qui avais deux ans ici-bas, je quitte les mortels et je m’envole aux cieux.

Ces vers sont d’un platonisme chrétien qui peut nous paraître affecté, mais qui était tout à