Page:Anatole France - L’Église et la République.djvu/21

Cette page a été validée par deux contributeurs.


DÉMÊLEZ VOS DIFFÉRENDS COMME VOUS L’ENTENDREZ (Actes, XVIII, 15)

CHAPITRE Ier


De l’Église romaine dans ses rapports avec les États.

L’Église de Rome est une puissance à la fois spirituelle et temporelle. Elle fonde ses droits à la souveraineté de l’Univers sur les évangiles canoniques, sur la tradition de l’Église primitive, sur la donation de Constantin, sur les sacrés canons et les sacrées décrétales.

Qu’elle possède un territoire ou n’ait qu’un palais pour domaine, l’Église de Rome est un Etat. C’est une puissance temporelle qui diffère des puissances avec lesquelles elle communique en ce que celles-ci mettent des limites à leur souveraineté, tandis que