Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée



ki^ à iwrémité nord-est du comté de Bennes, à 7 kilomètres ^oJ^mf ™i était dès lors la frontière du duché de Nor- ^ndteen’uTplînsitué sur la limite des diocèses de Bennes eTde Dol dont le nom latin Tridentium est devenu aujourd’hui Trans Pendant un an, ils s’y terrèrent et y construisirent un formMahle camp retranché que les chroniques du temps appel- le ™1 forteresse (castellum). Dan» ce camp ^Zïïlï* rent une armée nombreuse et aguerrie. Comme la forêt les cachait, les Bretons ignoraient ce qu’ils préparaient.

En 939 se jugeant assez forts, ils se jettent sur le eomté de Bennes, qu’ils ravagent avec furie. Juhel Berenger, comte de Bennes le même qui avait été chef de la révolte contre les Normands en 931, leur opposa une vigoureuse résistance et, pour en finir, fit appel à Alain Barbetorte et au comte du Maine, Hugues le Grand, duc de France, père d’Hugues Capet. Les pirates furent anéantis, malgré l’assistance que leur don- nèrent les Normands de la Seine, et la forteresse détruite de fond en comble, le 1er août 939.

En mémoire de cette vietoire, il fut officiellement décrété que*ce jour devrait être solennisé à perpétuité par les Bretons. La chronique latine qui nous mentionne cette ordonnance porte: « Queus portea oo hoc per generationes generationum genti Letaviorum (i-e Britannorum Armoricanorum) decrevérunt fere solemnem. » Ce que Le Baud traduisit ainsi : « Jour que les Bretons décrétèrent être solennisez par la gent bretonne par toutes générations, parce qu’en delà commença de rechief la Bretagne a estre habitée par ses natifs, et Bretons user des lois de leurs aïeux. »


EUN ARWEZ BRAO

(Un joli Insigne)

Sethu ama Anvez nevez Ezili Skol Veur Barzed Breiz. Gant kamahu eo graet, en tri liou ha bannou alaouret er c’hreiz. Doare spillen evid ar botred ha doare brochen evid ar merc’hed. Priz : 20 real dre bost.

Voici le nouvel Insigne des Membres du Collège des Bardes de Bretagne. Il est en émail, en trois couleurs, avec rayons dorés au centre. Sous forme d’épingle pour les. hommes, et de broche

pour les femmes. Prix : 5 francs francoy au siège social,

Oarhaix (Finistère).

UN EVENEMENT LITTERAIRE Yves Berthou et Phileas. Le Besgue (en collaboration) font éditer actuellement à Paris un volume de Philosophie Celti- que, texte breton et traduction française :

DINDAN DEBO AN DBOUIZED SOUS LE CHENE DES DBUIDES