Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée



Les Grands Ouvrages d’Art

de la Bretagne


Le Pont de Plougastel-Daoulas

La Bretagne détient actuellement le record des grands ouvrages de Travaux Publics de la France, avec le Pont de Plougastel-Daoulas, et le Barrage de Guerlédan. Lorsque sera réalisée l’Usine marée-motrice de l'Aber-Wrac’h, une troisième merveille s’ajoutera aux deux autres pour mettre notre Pays à la tête du progrès.

Le Pont de Plougastel est jeté sur l’embouchure de l’Elorn. Il rapproche Quimpër de Brest de 16 kilomètres, en évitant le détour de Landerneau. C’est en 1923, sous l’impulsion de M. Albert Louppe, président du Conseil Général du Finistère, que la construction en fut décidée.

Le projet adopté et réalisé était caractérisé par l’emploi d’un Cintre en bois permettant d’exécuter successivement trois voûtes i’n béton armé identiques, ayant chacune 183 mètres. Ces trois arcs prennent appui sur deux culées fixées dans les deux rives, et sur ,deux piles construites au milieu de la rivière. Ces voûtes cintrées supportent un double tablier, dont le tablier supérieur constitue la» route proprement dite, avec des parapets pleins. Cette route comprend une chaussée de 6 mètres sur laquelle peut passer une voie d’intérêt local, et deux trottoirs de un mètre. Le tablier inférieur pourra être utilisé plus tard pour le passage d’une voie lerrée de grand, réseau. Le tablier supérieur est à 42 mètres au- dessus, du niveau de la mer.

Les fondations ont été exécutées en béton de ciment fondu inat- taquable à l’eau de mer et le reste de l’ouvrage en ciment ordinaire mélangé à du sable de dune et de roche.

La construction du cintre géant se fit sur la berge, son lancement eut lieu le 2 avril 1928. Il fut suspendu aux deux premières piles et le bétonnage du 1er arc commença. Le 7 août, le cintre était redescendu et des chalands s’en allaient le placer à l’endroit du 2° arc. Le dernier arc fut exécuté de même après le 19 janvier 1929.

En 12 mois, les Entreprises Limousin avaient achevé la construction de ces trois voûtes de 186 mètres. La construction des paléês reliant les voûtes aux deux rivages se fit ensuite et aussitôt celle des tabliers.

Il a été employé pour cet ouvrage 25.000 mètres cubes de béton, 1.500 tonnes d’armatures de fer, et 2.000 mètres cubes de charpentes et coffrages. Les matériaux étaient transportés de la rive droite à l’ouvrage et à la rive de Plougastel par deux transbordeurs à câble d’une portée de 680 mètres.