Page:Amable Floquet - Anecdotes normandes, deuxieme edition, Cagniard, 1883.djvu/182

Cette page a été validée par deux contributeurs.



La Boise de Saint-Nicaise


ANECDOTE NORMANDE


----



En conscience, n’a-t-on point assez raconté les guerres des Perses, des Égyptiens, des Grecs et des Romains ? N’entendrons-nous jamais parler d’autre chose que de Salamine et de Marathon, d’Athènes et de Sparte, de Rome et de Carthage, de Scipion et de Jugurtha ? N’y a-t-il donc rien à dire sur ces guerres de villages à villages, de paroisses à paroisses, de clochers à clochers, naguère si fréquentes en France, alors qu’elle était partagée en