Page:Amable Floquet - Anecdotes normandes, deuxieme edition, Cagniard, 1883.djvu/122

Cette page a été validée par deux contributeurs.



L’Aveugle d’Argenteuil


ANECDOTE NORMANDE


----



Au fond d’un vaste et sombre hôtel de Rouen, dans le silence d’une immense bibliothèque ornée des portraits de quelques magistrats revêtus de robes d’écarlate, à la lueur d’une lampe, un homme âgé, de l’extérieur le plus vénérable, paraissait livré à la méditation et à l’étude. Aux insignes dont il était revêtu, on voyait que lui-même devait appartenir aux premiers rangs d’une cour souveraine ; et, en effet, ce vieillard était Laurent Bigot de Thibermesnil, premier avocat du Roi au Parlement de Normandie, homme