Page:Alletz - Maladies du siècle.djvu/21

Cette page n’a pas encore été corrigée
16
DISCOURS PRÉLIMINAIRES.

tour. Le désert change de forme à chaque instant, selon que le vent souffle, et il offre l’aspect fantastique des mers et des montagnes. Le découragement du scepticisme gagne les cœurs les plus élevés ; il y a dans les flancs du meilleur navire une fente par laquelle il fait eau. Les hommes se connaissent trop pour s’estimer encore ; et on cherche en vain ces beaux et nobles caractères qui commandent le respect, se défendent tout seuls contre la calomnie, demeurent en présence des hommes comme des témoignages vivans de la vérité et de la justice, et honorent et fortifient bien plutôt les charges dont ils sont revêtus qu’ils n’en reçoivent eux-mêmes d’éclat et d’autorité.

Voilà le triste et désolant spectacle d’une société que la foi a quittée ; voilà le tableau de la maladie dont nous sommes attaqués et dont le gouvernement doit, sous peine de périr lui-même, travailler sans relâche à nous soulager !

Nous serons à demi guéris lorsque nous connaîtrons notre mal. Quiconque saura peindre le spectacle de tant de cœurs vides de religion, rendra celle-ci plus présente ; il chassera les fausses espérances qui voltigent autour de notre société mou-