Page:Alletz - Maladies du siècle.djvu/18

Cette page n’a pas encore été corrigée
DISCOURS PRÉLIMINAIRES.
13

La religion enseigne la privation, et le domaine de la privation est sans bornes. Se résigner c’est employer, à se passer d’un bien, plus de facultés et plus d’énergie que n’eût demandé l’acquisition et la jouissance de ce bien même. Tous les membres de la société ne peuvent pas profiter des avantages de la constitution ; tous ne sauraient se livrer au commerce, mais il n’en est aucun qui ne soit en état de goûter les biens que promet la religion. L’homme qui travaille à se rendre digne d’un héritage immortel tourne contre lui-même les forces dont il aurait abusé peut-être contre ses semblables. La guerre qu’il eût déclarée à la société, il la livre aux passions que la foi lui ordonne de combattre ; il est actif envers lui-même, et paisible vis-à-vis des autres. La religion seule peut réconcilier les pauvres avec les rigueurs de la fortune et leur faire souffrir sans impatience le spectacle de l’apparente félicité du riche. Otez la croyance dans une vie future, et le respect de la propriété s’efface ; l’envie du bien d’autrui s’allume ; la loi est impuissante à enseigner que celui qui possède possède avec justice, parce qu’il est né à une heure favorable ; on mesure l’espace de la vie comme le temps accordé pour jouir, et la résignation paraît une duperie qui ferait entrer nus